Le gouvernement du Québec, par le biais du COMEX*, étudie actuellement la possibilité de construire deux routes d'accès à travers la forêt de la Broadback, une nouvelle menace pour l'une des dernières forêts intactes au Québec. Mobilisons-nous pour bloquer ces routes de la destruction !
Dites au COMEX qu'il doit refuser la construction de ces routes destructrices !
   

Greenpeace Canada respectera votre vie privée et vous tiendra informé(e) des mises à jour de ses campagnes. Vous pouvez vous désabonner en tout temps.

"Joignez-vous à nous dans notre combat pour protéger notre dernière forêt vierge "

Mandy Gull, Vice-Chef de la Nation crie de Waswanipi

La Nation crie de Waswanipi demande depuis plusieurs années au gouvernement du Québec de créer une grande aire protégée de 4 600 km2 sur son territoire ancestral.

90% du territoire ancestral de la Nation crie de WASWANIPI a déjà été coupé ou fragmenté

Malgré tout, une nouvelle menace pèse sur les dernières portions vierges de cette forêt, refuge d'une biodiversité unique.

Aidez-nous à protéger la Broadback contre la construction de ces nouveaux chemins forestiers.

* COMEX : Couvrant le territoire de la Baie-James dans le Nord-du-Québec, le COMEX (Comité d'examen des répercussions sur l'environnement et le milieu social) est un comité qui relève du ministre de l'Environnement du Québec et qui a pour mandat de recommander ou non au ministre ou à l'Administrateur régional cri la réalisation de projets de développement visés par la procédure d'évaluation environnementale.
Sans protection, cette forêt vierge risque de disparaître à jamais.

La Vallée de la Broadback, en plein cœur du territoire ancestral de la Nation crie de Waswanipi, est une des dernières grandes forêts intactes du Québec.

Ce joyau de la forêt boréale est aussi menacé par l'industrie forestière qui vise à l'exploiter rapidement.

"Notre terre n'est pas à vendre!"

Les Premières Nations cries de Waswanipi se battent pour protéger leur territoire ancestral, la forêt de la Vallée de la Broadback, menacée par les coupes forestères. Aujourd'hui, il reste seulement 10%de forêt intacte en Waswanipi. Pour les Cris, pour l'éco-système de la forêt boréale et pour notre climat, la Broadback doit être protégée. AGISSEZ MAINTENANT >> #SaveTheBroadback

Posté par Greenpeace Québec le lundi 21 septembre 2015