Ils ont dit oui à CETA.
Mais nous restons debout.


Mi février, le Parlement européen a voté la ratification de CETA, l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada. Certaines parties de CETA s'apprêtent donc à être appliquées de façon provisoire – et ce même avant que CETA ne soit ratifié par les parlements nationaux !

CETA met en danger nos valeurs démocratiques, la protection de l’environnement et des consommateurs ainsi que nos acquis sociaux. Nous pouvons encore agir auprès des Parlements nationaux, à commencer par le Luxembourg.

Grâce à la mobilisation publique massive, 254 euro-députés se sont prononcés contre CETA. Parmi eux, un seul Euro-député luxembourgeois s’est exprimé contre CETA, Claude Turmes. Ainsi, si les euro-députés luxembourgeois Mady Delvaux, Viviane Reding, Georges Bach, Frank Engel et Charles Goerens n'ont pas écouté nos voix, nous devons rester debout. Prochaine étape : convaincre nos députés nationaux et soutenir les pays qui se lèveront contre l'accord. Restez informé en suivant nos actualités !

.