Sauver le climat: nécessité et opportunité pour la place financière du Luxembourg

L’investissement dans les énergies fossiles et l'industrie nucléaire fait obstacle à notre avenir. Souhaitez-vous léguer une planète morte à vos enfants et petits-enfants ? Nous non plus. Nous devons impérativement corriger nos erreurs; et le secteur financier fait partie de la solution pour un futur 100% renouvelable. L’argent ne doit plus circuler dans le pétrole, le gaz et le charbon. Nous devons rediriger cet argent dans les énergies renouvelables et d’autres projets à impact positif !

Le Grand-Duché pourrait devenir un acteur de premier plan dans la protection du climat s’il tirait parti de son système financier, en détournant l’argent investi dans les énergies fossiles vers des projets environnementaux à caractère durable et responsable. Ensemble, demandons au Luxembourg et son secteur financier de s’engager sérieusement pour la protection du climat !

Arrêter les investissements dans les énergies sales représente une nécessité et une opportunité pour le Luxembourg. Nous demandons au gouvernement luxembourgeois :

  • De cesser d’investir l’argent public dans les combustibles fossiles et le nucléaire
  • D’exiger que les acteurs du secteur financier rendent transparents leurs investissements dans les énergies fossiles et dans les entreprises fortement dépendant de celles-ci
  • D’analyser les risques liés aux énergies fossiles pour le secteur financier et l'économie luxembourgeoise

Proche de nous, le changement climatique au Luxembourg.

Depuis l’ère préindustrielle, les températures moyennes globales ont augmenté d’1°C. L’impact de cette hausse est dramatique : fonte de l’océan arctique, montée des eaux, engloutissement des terres, mise en danger croissante d’écosystèmes et d’espèces rares et surtout aggravation des conditions météorologiques. À travers le monde, des milliers de personnes sont aujourd’hui impactées par le changement climatique. La vie est menacée. Le Luxembourg, lui aussi, est touché : selon la ministre de l’environnement Carole Dieschbourg, la météo dévastatrice du début du mois de juin et l’augmentation des températures moyennes sont bien la preuve que le changement climatique nous affecte déjà. Le coût des dommages infligés par les pluies violentes et les inondations aux voiries seules est estimé à 10 millions d’euros. Nous devons agir avant que les dégâts n’empirent : le virage vers une économie verte doit se faire avant 2050.

Un manque d’action rapide peut aboutir à de sérieux risques pour l’environnement, la population et l’économie du Luxembourg.

Les investissements dans les combustibles fossiles - la prochaine crise financière ?

Le Grand-Duché représente une véritable plaque tournante de l’investissement mondial. Sa place financière, deuxième plus grand centre mondial de fonds d’investissements, gère actuellement des actifs de 4.200 milliards d’euros. On peut estimer que parmi eux, 5 à 10% sont investis dans les combustibles fossiles. Puisque la transparence n’est pas obligatoire, les entreprises peuvent dissimuler leur implication dans les combustibles fossiles et les secteurs à haute intensité de carbone, tout en continuant à attirer des investissements conséquents.

Si l’on souhaite limiter le changement climatique et respecter les objectifs de l’Accord de Paris, les combustibles fossiles doivent rester sous terre. Les investissements dans ces combustibles risquent alors une dévaluation : ces actifs seraient qualifiés de “bloqués” (” stranded assets”), exposant ainsi le secteur financier du Luxembourg et, par conséquent l’économie du Grand-Duché, à de lourdes pertes.

Transformer le risque en opportunité

Le système financier luxembourgeois a un rôle clé à jouer dans la transition vers une économie décarbonisée. Plusieurs initiatives démontrent le leadership que le Luxembourg occupe déjà dans le domaine de la finance durable, comme p.ex. la création de la première bourse mondiale dédiée aux actifs verts.

De plus en plus, les investisseurs recherchent des options de placement à la fois durables et responsables, et les fournisseurs de services financiers ne peuvent plus ignorer ce changement de paradigme.

Pour cela, le Luxembourg doit exiger que les entreprises rendent transparent les risques financiers liés aux investissements dans les secteurs hautement dépendants des énergies fossiles afin que les investisseurs puissent faire les meilleurs choix. Leurs investissements pourraient ainsi financer des projets durables et responsables. Le Luxembourg peut devenir le véritable centre de financement vert tout en atténuant les risques de changement climatique pour sa stabilité économique. Tout le monde peut y être gagnant.