Vous avez l'opportunité unique d'influencer la future politique monétaire de la Banque Centrale Européenne. Celle-ci, dans le cadre de sa réponse initiale à la pandémie de Covid-19, a injecté plus de 7,6 milliards d'euros dans des entreprises du secteur des combustibles fossiles. En achetant des obligations de seulement sept grands pollueurs, la BCE a déversé dans l'atmosphère quelques 11,2 millions de tonnes de gaz à effet de serre. C'est inacceptable !

La Banque centrale européenne (BCE) est responsable de la politique monétaire des 19 pays de la zone euro et est l'un des plus gros acheteurs d'obligations au monde. Tout achat d'actifs par la banque peut avoir un impact considérable sur la relance verte en Europe et sur la crise climatique mondiale. Le secteur financier joue un rôle majeur dans la perpétuation de la crise climatique. Chaque euro consacré aux combustibles fossiles, et en particulier à l'expansion de ces derniers, mène le monde davantage dans l’impasse d'une catastrophe climatique.

La BCE mène actuellement une consultation publique sur sa future politique monétaire. Le moment est venu de montrer à la banque que les citoyen·nes demandent l’arrêt de tout financement public des combustibles fossiles. De telles décisions affectent la santé et le bien-être des populations du monde entier, en particulier celles qui sont déjà en première ligne dans la lutte contre le dérèglement du climat.

Le moment est venu de vous faire entendre haut et fort ! Tenons la dragée haute aux intérêts cupides de l'industrie des combustibles fossiles et assurons-nous qu'ils ne soient pas les seuls à influencer la décision de la BCE.

Rejoignez-nous et suivez notre guide simple et intuitif sur la façon de soumettre vos commentaires directement à la BCE ; c’est l’occasion unique de demander une action urgente en matière de climat pour un avenir plus sûr et équitable. La consultation publique de la BCE sera ouverte jusqu'à la fin du mois d'octobre.

La banque dit qu'elle est à l'écoute. Faisons en sorte que nos voix soient entendues.